Logo

logo fiafe

Tél : +49 (0)221-276 79 33 info@accueil-koeln-bonn.de

COLOGNE - BONNlayouthelfer ACCUEIL

s'installer calendrier CoBo

 

     

Le Rhin

Cologne

[Bonn]


Église romaine et la cathédrale

Altstadt




Le Pont Hohenzollern


Le Musée Ludwig et la cathédrale
 


Carneval dans un quartier
 
Farina 1709 Eau de Cologne
 
 

Cologne est l’une des plus vieilles villes d’Allemagne.

En l’an 50 ap. J.C. Agrippine, qui y vit le jour, voulut y fonder une colonie portant son nom, d’où l’appellation officielle de Colonia Claudia Ara Agrippinensium : CCAA, inscription que l’on retrouve aujourd’hui encore sur certains monuments.

Métropole rhénane, foyer d’artisanat et de commerce très prisé, elle devint siège épiscopal au 4 ème siècle et ville impériale au Moyen-Âge. Membre de ligue hanséatique, Cologne acquit une énorme richesse commerciale et fut longtemps la plus grande ville d’Allemagne.

En 1164, elle reçut de la ville de Milan les reliques des trois Rois mages comme tribut de guerre. C’est le reliquaire où ils reposaient qui motiva la construction de la cathédrale de Cologne qui fut érigée en1248 sur une ancienne église carolingienne. Elle ne fut terminée qu’en 1880.

En 1388 fut fondée l’Université de Cologne, aujourd’hui encore d’une grande renommée.

Une autre époque importante de l’histoire de la ville est celle de la domination des Français qui dura presque vingt ans à l’époque de la Révolution française. Accueillie à bras ouverts par une grande partie de la population, l’armée française s’installa dans la ville en 1794 et planta un arbre de la Liberté sur la place principale de la ville, le « Neumarkt ».
Les territoires situés sur la rive gauche du Rhin furent divisés en quatre départements français. Les protestants et les juifs obtinrent la qualité de citoyens et la possibilité d’exercer leur culte, pendant que bon nombre d’églises et de couvents furent fermés ou même démolis. Les systèmes scolaire et universitaire furent modelés sur le système français sans parler des maisons qui furent numérotées d’où le nom de la marque de l’eau de Cologne 4711.

Après le départ des Français Cologne et la région devinrent prussiennes. Cologne subit une période plus que difficile à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Rasée à 90 %, seule la cathédrale survécut aux bombardements. Reconstruite avec les moyens du bord de l’après-guerre, la ville a certainement beaucoup perdu de sa beauté d’avant-guerre mais elle a gardé sa bonne humeur, sa gaîté et sa joie de vivre.

Cologne, aujourd’hui, est une ville moderne, fière de son histoire qui tient une place de premier plan dans le monde pour ce qui est de l’art et des médias. Elle compte un bon nombre de musées et de galeries d’art et organise chaque année une grande foire internationale de l’art moderne « Art Cologne ».

Des stations de télévision et de radio ont choisi comme siège de leurs activités cette ville ouverte à toute idée nouvelle; elle est enfin le centre du plus grand carnaval en Allemagne. Celui-ci joue un rôle capital dans le développement de la ville, pas seulement sur le plan des loisirs mais aussi sur le plan économique. Appelé la cinquième saison de l’année, il occupe une grande partie de la population pendant toute l’année jusqu’à son point culminant. Ce dernier commence avec la Journée des femmes (Weiberfastnacht), le jeudi précédant Mardi Gras et se termine après maints bals, défilés et manifestations. Le mercredi des Cendres marque le début du jeûne… jusqu’à la fête suivante.

Enfin, il ne faut pas oublier dans un portrait de Cologne son dialecte et sa bière qui portent tous deux le nom de Kölsch ainsi que son eau de Cologne fabriquée depuis le 17ème siècle par la famille Farina et imitée depuis par bien d’ autres. Un conseil pour une intégration réussie, apprendre à aimer cette bière légère qui a l’avantage d’être toujours fraîche parce que servie dans de petits verres.

Impressum